29 juillet 2005

Gaby, mi amor..

gaby1
Quel écrivain peut vous captiver même après avoir écrit la chute de son roman au tout début ? Gabriel Garcia Marquez, dont j'ai acheté un roman, "Cent ans de solitude", parce que sa couverture m'a parue particulièrement jolie (c'est ce qui motive souvent mes choix littéraires, hélas..), est de ceux-là.
En effet, je viens de finir "Chronique d'une mort annoncée", un autre de ses ouvrages. Comme vous pouvez le constater, il ne nous cache rien du dénouement : c'est son titre. Pourtant, cela ne gâche rien.
Tout d'abord, la construction du roman est excellente. L'histoire se dévoile peu à peu, les éléments et les principaux protagonistes prennent place, pas forcément dans l'ordre chronologique, mais on ne  perd pas le fil :) Il y a une unité de temps et de lieu (une nuit, un village en Colombie),  quelques personnages, et surtout un dessein, terrible et  inéchappable. Tout s'articule autout de ce dernier.
En effet, le narrateur, Cristo Bedoya, rapporte le déroulement des dernières heures d'un jeune homme, Santiago Nasar, future victime d'un crime d'honneur. Les meurtriers, les jumeaux Vicario, n'ont rien caché de leurs intentions au village, espérant que quelqu'un s'interposerait entre eux et leur cruel dessein, mais il se présente toujours un obstacle qui empêche que le message arrive au principal intéressé : mauvaise foi, incompétence, ivresse (l'action se déroule au lendemain d'un mariage dont sort Santiago, et son insouciance rend son destin encore plus poignant), désir de vengeance, réels obstacles matériels ou incrédulité face à ce que le village considère comme des délires d'ivrognes.Il y a une telle ironie dans cette situation : imaginez que même vous, lecteur, êtes au courant de ce qui attend le pauvre Nasar tandis que lui continue ses tranquille déambulations dans son village qui se réveille.
La description de cette lâcheté m'interpelle d'autant plus que je pense qu'elle n'a rien de romancé. En effet, les réactions et la psychologie de chaque protagoniste sont tout à fait crédibles et n'ont rien d'artificiel. Vous y reconnaîtrez des caractères de gens qu'on rencontre dans notre vie de tous les jours et qui sont loin d'être des monstres; pourtant, un homme meurt alors que c'était parfaitement évitable..
C'est le genre de livres qu'on referme et qu'on pose à côté de soi quelques instants, les yeux dans le vague, le temps de réfléchir sur ça..

Posté par Sun Li à 15:19 - - Commentaires [31] - Permalien [#]


Commentaires sur Gaby, mi amor..

    Bonjour Sun LI,
    Je partage également cette passion pour Garcia Marquez. J'ai eu l'occasion de lire "cent ans de solitude" (j'ai trouvé l'astuce pour me rappeler les noms...un arbre généalogique que j'allimentais à chaque naissance...jusqu'à la queue de cochan )
    "Chronique d'une mort annoncée" est également sublime...il faudrait aussi penser à lire "Douze contes vagabons" il est impressionnant d'imagination à l'image de toutes les oeuvres de Gabriel...c'est l'auteur de la création par excellence!

    Posté par Houdac, 02 août 2005 à 10:26 | | Répondre
  • Forza Gaby!!!

    Quand je pense que Lilitwil nous fait tout un show(business) sur Saint-Bernard(warf warf) WERBER...

    No offence Lilitwil , mais le choix de Sunli est tellement fin et exquis que j'ai pas pu m'en empecher (faites découvrir autour de vous, notre société a besoin d'ouvrir les yeux).

    Bisous à tous les grands lecteurs et maybe futurs écrivains

    Posté par Superfly, 02 août 2005 à 22:44 | | Répondre
  • Houdac> "queue de cochon" c'est précisément pour ça que j'adore cet écrivain !
    en ce qui concerne la généalogie, je suis sûre que ma grand-tante s'en sortirait mieux que moi (lots of training
    Superfly> on aimerait bien découvrir ce qui fait courir Superfly, à part Gabriel Garcia Marquez

    Posté par Sun Li, 03 août 2005 à 21:20 | | Répondre
  • Sunli>> mes jambes

    Posté par Superfly, 04 août 2005 à 20:56 | | Répondre
  • L'inimitable Garcia Marquez

    Sun Li.
    J'aime énormément ton blog et ta plume. Merci.
    Je viens de finir la lecture de Mémoires de mes putains tristes (chez Grasset, 2004). Un roman fluide. Il est question de vieillesse, de plaisir charnels et d'amour. A la veille de ses 90 ans, un homme désire passer une nuit avec une toute jeune fille. Un regard sur la vieillesse, sur le temps qui passe, sur l'amour, sur le monnayage du corps humain.
    Je te conseille aussi De l'amour et autres démons. Magnifique fresque historique où amours interdites et addiction se côtoient. Des personnages hors du commun, des destins comme seules les colonies formaient ou engendraient. Je suis tombée sur site:http://www.themodernword.com/gabo/

    Posté par Loula, 10 août 2005 à 16:28 | | Répondre
  • merci

    Posté par Sun Li, 12 août 2005 à 16:47 | | Répondre
  • Mémoires de mes putains tristes

    Je viens d'achever "Memoria de mis putas tristes"... Cent ans de Solitude reste en haut de l'échelle, mais cette dernière production vaut le détour... ça se lit d'un trait!
    Amine.

    Posté par Amine, 24 août 2005 à 00:01 | | Répondre
  • je l'achète dès qu'elle sortira en poche par contre, je dois avouer que son autobiographie, "Vivre pour la raconter", m'a un peu moins branchée.. Si "Mémoires de mes putains tristes" t'a plu, tu pourrais aimer "La fête au bouc" de Mario Vargas Llosa, en beaucoup plus sordide.

    Posté par Sun Li, 24 août 2005 à 22:46 | | Répondre
  • magnifique écrivain, il me touche par son style d'écriture, néanmoins j'ai relevé beaucoup de similitudes entre son livre cent ans de solitude et celui de nejib mahfoudh: elharafich!

    j'adore le passage des traces de pas sur le sable!

    Posté par adib, 25 août 2005 à 22:30 | | Répondre
  • je me rappelle pas de ce passage, désolée

    Posté par Sun Li, 27 août 2005 à 00:26 | | Répondre
  • Marquez le maitre

    Tres bon choix de lecture!!
    J'ai lu queslques uns de ses livres: 12 contes vagabonds, l'amour aux temps du cholera, et chronique d'une mort annoncee; je ss en train de lire 100 ans de solitude, et cet auteur ne m'a jamais decue. Il me transporte vers les lieux qu'il decrit au point que je ss capable de sentir la chaleur et les odeurs... C fou!!!
    C'est un des meilleurs auteurs que j'ai jamais lu, avec Tagore et Paulo Coelho.

    Posté par blueangel, 19 octobre 2005 à 19:58 | | Répondre
  • fqfqgfg

    Reflecting on wow power leveling ideas, I was wow power leveling very happy wow power leveling it explained a wow power leveling of things. First, a wow power leveling of parents complain wow power leveling what impact games wow goldon children, but wow powerlevelingthose parents are generally only wow powerlevelingseeing the trivial wow powerleveling of the game, rather wow powerlevelingwhat the game is REALLY teaching. Chess wow goldto be vaguely about war (it has knights and castles and kings), but it's world of warcraft power leveling a game of controlling space, of world of warcraft power leveling the opponent's mind, of twow power leveland tactics and so on. Grand wow power level Auto appears to be about power leveling wow cops and hookers, but it's power leveling wow a game of power leveling wow and freedom. There is value topowerleveling wowa virtual world that lets you do powerleveling wow you can't do in thecheap wow power leveling world. Don't be fooled by the gangster facade.Even more to Raph's point, I Maple Story mesos on what Street Fighter MapleStory mesos me: anms mesos lot. Wheremesos even begin? SilkRoad Gold starters, there's tactics SRO Gold strategy. When SilkRoad Online Gold you attack and when eq2 plat you? You have eq2 goldunderstand the eq2 Platinumpoints in EverQuest 2 Platinummatch, the EverQuest 2 gold thatEverQuest 2 plat the lotro gold open. If you lotr gold winning, you Lord of the Rings online Gold to avoid these situations, if you're losing you need to create them. Street Fighter taught me about yomi: knowing the mind of the opponent. You can't just play the odds and do the textbook-correct responses, you have to adapt and anticipate your opponent's moves. The game is merely a medium through which you play against the other player. Some players develop skills in planning, while others develop theirRolex Replica at improvisation Replica Rolexadapting to any situation they are thrown into. I learned first hand that when all seems lost, if you push, push, push and never give up, it's still possible to win.

    ss

    Posté par fqwfff, 21 avril 2008 à 01:09 | | Répondre
  • 3rf3wf

    Reflecting on wow power leveling ideas, I was wow power leveling very happy wow power leveling it explained a wow power leveling of things. First, a wow power leveling of parents complain wow power leveling what impact games wow goldon children, but wow powerlevelingthose parents are generally only wow powerlevelingseeing the trivial wow powerleveling of the game, rather wow powerlevelingwhat the game is REALLY teaching. Chess wow goldto be vaguely about war (it has knights and castles and kings), but it's world of warcraft power leveling a game of controlling space, of world of warcraft power leveling the opponent's mind, of twow power leveland tactics and so on. Grand wow power level Auto appears to be about power leveling wow cops and hookers, but it's power leveling wow a game of power leveling wow and freedom. There is value topowerleveling wowa virtual world that lets you do powerleveling wow you can't do in thecheap wow power leveling world. Don't be fooled by the gangster facade.Even more to Raph's point, I Maple Story mesos on what Street Fighter MapleStory mesos me: anms mesos lot. Wheremesos even begin? SilkRoad Gold starters, there's tactics SRO Gold strategy. When SilkRoad Online Gold you attack and when eq2 plat you? You have eq2 goldunderstand the eq2 Platinumpoints in EverQuest 2 Platinummatch, the EverQuest 2 gold thatEverQuest 2 plat the lotro gold open. If you lotr gold winning, you Lord of the Rings online Gold to avoid these situations, if you're losing you need to create them. Street Fighter taught me about yomi: knowing the mind of the opponent. You can't just play the odds and do the textbook-correct responses, you have to adapt and anticipate your opponent's moves. The game is merely a medium through which you play against the other player. Some players develop skills in planning, while others develop theirRolex Replica at improvisation Replica Rolexadapting to any situation they are thrown into. I learned first hand that when all seems lost, if you push, push, push and never give up, it's still possible to win. ss

    Posté par fqwfff, 21 avril 2008 à 01:10 | | Répondre
  • ghehhr

    wow power leveling
    wow power leveling
    wow power leveling
    wow power leveling
    wow power leveling
    wow power leveling
    wow gold
    wow powerleveling
    wow powerleveling
    wow powerleveling
    wow powerleveling
    wow gold
    world of warcraft power leveling
    world of warcraft power leveling
    wow power level
    wow power level
    power leveling wow
    power leveling wow
    power leveling wow
    powerleveling wow
    powerleveling wow
    cheap wow power leveling
    Maple Story mesos
    MapleStory mesos
    ms mesos
    mesos
    SilkRoad Gold
    SRO Gold
    SilkRoad Online Gold
    eq2 plat
    eq2 gold
    eq2 Platinum
    EverQuest 2 Platinum
    EverQuest 2 gold
    EverQuest 2 plat
    lotro gold
    lotr gold
    Lord of the Rings online Gold
    Rolex Replica
    Replica Rolex

    Posté par fqwfff, 21 avril 2008 à 01:10 | | Répondre
  • fqwg

    wow power leveling wow power leveling wow power leveling wow power leveling wow power leveling wow power leveling wow gold wow powerleveling wow powerleveling wow powerleveling wow powerleveling wow gold world of warcraft power leveling world of warcraft power leveling wow power level wow power level power leveling wow power leveling wow power leveling wow powerleveling wow powerleveling wow cheap wow power leveling Maple Story mesos MapleStory mesos ms mesos mesos SilkRoad Gold SRO Gold SilkRoad Online Gold eq2 plat eq2 gold eq2 Platinum EverQuest 2 Platinum EverQuest 2 gold EverQuest 2 plat lotro gold lotr gold Lord of the Rings online Gold Rolex Replica Replica Rolex

    Posté par fqwfff, 21 avril 2008 à 01:11 | | Répondre
  • Duh !

    Posté par Sun Li, 24 avril 2008 à 15:15 | | Répondre
  • Help !!!

    Salut,
    J'ai lu que quelqu'un a eu la géniale idée de faire un arbre généalogique des "Buendia" héros du livre cent ans de solitudes.
    Serait-il possible d'en avoir une copie???

    Merci

    Posté par Ph_Che, 29 décembre 2005 à 15:42 | | Répondre
  • je ne suis pas sûre d'être d'un grand secours néanmoins, il me semble en avoir entendu parler ici : www.houdac.blogspot.com.
    May you find what you're looking for

    Posté par Sun Li, 29 décembre 2005 à 19:13 | | Répondre
  • Merci, j'investigue en ce sens.
    Savez-vous que Kusturicà envisage de monter en film cette histoire????
    A suivre....

    Posté par Ph_Che, 29 décembre 2005 à 19:52 | | Répondre
  • J'espère sincèrement que ça se fera; un autre livre que j'aimerais bien voir porté à l'écran est "Sourires de loups" de Zadie Smith.. Affaire à suivre, comme vous dites

    Posté par Sun Li, 30 décembre 2005 à 14:41 | | Répondre
  • help svp

    Salut! je ss actuel entrain de lire ce livre..jaime bcp ms bn moi ossi jme perd ds ls noms et qd g voulu commencer larbre généalojik, CT déja tp tard, le mal été déja fait! lol! alor jorai voulu savoir si qn pouvai me le faire parvenir par amil a ladress suivante : SarahG42@aol.com assez rapidement svp..merci bcp davance!

    Posté par zazou, 30 décembre 2005 à 19:09 | | Répondre
  • sorry

    en lisant ls comentaire a la va vite pcq jss un ti pe a la boure ce soir g po vu q le gens just avt moi avait fait la mm demande que moi..désolé...je ss déja passé sur le site et snif il y é mm pas..pas grav..merci qd mm..bye

    Posté par zazou, 30 décembre 2005 à 19:14 | | Répondre
  • pô grave en fait, ça paraîtra peut-être bizarre mais je trouve un certain charme au fait de lire "cent ans de solitude" sans repères "chronologico-familiaux" le livre en lui-même est un joyeux amoncellement de personnages qui seraient bien en peine de dresser le moindre arbre généalogique de leur famille, je pense

    Posté par Sun Li, 31 décembre 2005 à 23:19 | | Répondre
  • salut
    merci pr tn comment d abord.
    merci oci pr ce post vrmnt t m as incité a lire pour cet auteur j avé déja entendu parler de lui mais (ma kentch kanz3am 3lih) encore une fois merci

    Posté par aminos, 29 juillet 2005 à 15:53 | | Répondre
  • tu peux me préter ce livre 3afak, mais tu dois m marquer les passages à n pas ratter b chi fluorescent (zoumouroudi)...zé3ma la jat 3la khatrék...

    Posté par zaghloul, 29 juillet 2005 à 16:14 | | Répondre
  • aminos> moi aussi comme toi, je le connaissais ms sans l'avoir lu. j'ai pas regretté
    zagh> sorry buddy, je l'ai emprunté à la bibliothèque. Va voir si ils l'ont à Livres services, mais évite d'y aller avec moi

    Posté par Sun Li, 29 juillet 2005 à 16:32 | | Répondre
  • sanlé>>> wayéni raki 9bi7a...il fallait l dire au début...kountbla ma nss3ah ménék...nti ta tmchi ta tmchi choufi wach kayén chi wa7éd (pages marqués) et rédi 3liya lkhbar..

    Posté par zaghloul, 29 juillet 2005 à 16:36 | | Répondre
  • Cent ans de solitude

    Trés bon choix Sunli, je te souhaite bonne chance pour retenir tous les noms dans ce chef d'oeuvre, tu seras encore plus subjuguée et ... séduite par cette Amérique latine à l'amérindienne du temps des colons.

    Posté par Superfly, 29 juillet 2005 à 21:41 | | Répondre
  • Superfly> ce que je trouve magnifique dans l'oeuvre de Gabriel Garcia Marquez, c'est que quand je le lis, j'ai l'impression que ses livres foisonnent de vie. Je ne sais pas comment décrire ça précisément, mais il a un don pour donner du relief à ses personnages.

    Posté par Sun Li, 29 juillet 2005 à 21:50 | | Répondre
  • سلام

    سلام
    يبدو أنك مصممة علي السير في سلسلة المفاجات
    فبعد البلوز ها هو غابرييل غارسيا ماركيز
    ماذا تخبئين ايضا من المفاجات الجميلة
    أحييك علي ذوقك الرفيع

    Posté par BLUESMAN, 29 juillet 2005 à 23:41 | | Répondre
  • tant qu'il y aura des gens comme vous ou Loula pour m'apprendre les bonnes choses de la vie (Leonard Cohen) !

    Posté par Sun Li, 30 juillet 2005 à 00:43 | | Répondre
Nouveau commentaire